Le blog de l'expertise en chauffage
14/10/2019

Pompes à chaleur : À quel point sont-elles rentables ?

Avant de choisir une pompe à chaleur, il est nécessaire de tenir compte de certains critères essentiels. En effet, le choix de la source de chaleur a un impact important sur les coûts, les fonctions et la puissance. Le coût d’acquisition et les frais de raccordement varient également. Nos experts ont regroupé ici les différents coûts pour les pompes à chaleur.

Quand est-ce intéressant d’installer une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur extrait l’énergie présente dans l’air, du sol ou des eaux souterraines afin de produire de la chaleur. Ainsi la première étape consiste à analyser si l’installation d’une pompe à chaleur nécessitant un collecteur au sol, une sonde géothermique ou utilisant les eaux souterraines est faisable. Les coûts varient grandement en fonction de cela. De plus, outre les frais de raccordement, il faut dans certains cas prendre en compte les frais pour un éventuel permis de construire (ex : en cas de forage géothermique).

Avant toute chose le choix d’une pompe à chaleur dépend du type de projet : construction ou remplacement d’une installation de chauffage existante. Tous les modèles de pompes à chaleur conviennent pour nouvelle construction. Cela évite l’obligation d’installer une cheminée ou de la rénover. De plus, cela permet d’optimiser son fonctionnement en installant un chauffage de surface (mural ou au sol). Ces diffuseurs de chaleur basse température maximisent l’efficacité de ce système de chauffage et offrent un plus grand confort. De plus, les coûts d’exploitation d’une pompe à chaleur dans une construction neuve sont très bas. Cela car les besoins en chauffage sont réduits, dû à l’isolation et que ces appareils utilisent l’énergie ambiante gratuite pour chauffer.

Dans le cadre d’une rénovation de l’installation de chauffage, il faut tenir compte de plusieurs points. Il est recommandé de renforcer l’isolation du logement et de remplacer les radiateurs par des systèmes basse température (radiateurs ou chauffages de surface). Leur fonctionnement basse température est très efficace avec une pompe à chaleur et a pour effet de réduire la consommation d’électricité. Une installation photovoltaïque permet de diminuer encore davantage les coûts d’électricité par une production autonome d’énergie.

En cas d’installation d’une pompe à chaleur air-eau avec unité extérieure, il faut penser à éviter la transmission de bruit pour limiter les nuisances sonores. Ainsi cela nécessite de penser à l’emplacement de cette unité et penser à des aménagements.

En ce qui concerne l’espace requis, l’unité intérieure d’une pompe à chaleur ne diffère pas grandement d’une chaudière au sol.

Coûts d’utilisation d’une pompe à chaleur.

Les pompes à chaleur présentent les plus faibles coûts d’utilisation. En fonction du mode de construction et du tarif d’électricité, il faut compter entre 400 et 1 000 euros par an. Les pompes à chaleur sont électriques et très efficaces. Leur consommation d’électricité varie cependant en fonction de la source de chaleur utilisée et des conditions climatiques. Ainsi choisir minutieusement son fournisseur peut permettre de réaliser de fortes économies sur la facture d’électricité de la pompe à chaleur.

Concernant les frais d’entretien, ces appareils sont nettement plus avantageux qu’une chaudière mazout ou gaz. Elles ne nécessitent pas de ramoner la cheminée, par exemple. Néanmoins, si les pompes à chaleur en usage demandent pour la plupart peu d’entretien, il convient de contrôler régulièrement leur circuit de refroidissement et leurs pièces mécaniques. Un contrôle annuel coûte environ 200 euros et évite une usure précoce des pièces.

Demander un devis gratuit pour une pompe à chaleur

Prix des différents types de pompe à chaleur.

En ce qui concerne les frais d’acquisition, de raccordement et d’installation, nous distinguons plusieurs types de pompes à chaleur :

Pour les pompes à chaleur géothermiques, les collecteurs de sol sont meilleurs marché que les sondes géothermiques verticales (forage). Néanmoins étant plus volumineux, ils nécessitent de disposer d’un grand jardin. De plus, grâce à la stabilité de la chaleur dans le sol, les capteurs verticaux sont plus performants.

Pour les pompes à chaleur eau/eau, il faut respecter de nombreuses conditions afin de pouvoir installer ce système.

Une consommation maîtrisée grâce à une installation solaire.

Les pompes à chaleur peuvent parfaitement être combinées avec une installation solaire. Les pompes à chaleur étant moins efficaces à température élevée. Ainsi, un système solaire thermique peut supporter avec une efficacité extrême la pompe à chaleur dans ce cas. L’énergie produite par les panneaux solaires permet de couvrir jusqu’à 60% de la consommation énergétique annuelle nécessaire pour l’eau chaude sanitaire. En fonction du rayonnement solaire, il est possible d’extraire des températures élevées avec la chaleur du soleil. Durant l’été et à la mi-saison, la chaleur produite par une installation solaire thermique suffit pour la préparation d’eau chaude. La pompe à chaleur peut rester éteinte durant cette période. Un chauffe-eau solaire permet également de produire de l’eau chaude de manière écologique et quasi autonome durant une grande partie de l’année. Des panneaux photovoltaïques peut également être installés afin de couvrir une partie de la consommation électrique de la pompe à chaleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *