Le blog de l'expertise en chauffage
11/10/2019

Combien d’électricité consomme une pompe à chaleur ?

Les pompes à chaleur extraient l’énergie thermique présente dans l’air, les eaux souterraines ou le sol. Grâce à cela, les pompes à chaleur modernes fournissent jusqu’à 80% d’énergie gratuite – extraite de l’environnement – et ne consomment que 20% d’électricité. Néanmoins, leur consommation électrique et leur coût d’utilisation varie en fonction de la source de chaleur et des conditions météorologiques. Afin de mieux comprendre nos experts vous expliquent.

Une consommation électrique différente selon la source de chaleur.

Les pompes à chaleur géothermiques et les pompes à chaleur eau/eau consomment moins d’électricité que les pompes à chaleur air/eau, en principe. Cela est possible car ces dernières ont besoin de plus d’électricité pour fournir l’énergie thermique demandée, surtout quand il fait froid dehors. La température constante des eau souterraines et du sol permet, comparativement, d’extraire plus facilement de l’énergie.

Avant d’envisager l’achat d’une pompe à chaleur il convient de prendre en compte plusieurs facteurs. Ainsi, en plus des coûts d’achat de ces appareils, il est indispensable de prendre en compte leur consommation électrique. Il est possible de calculer une estimation des coûts relatifs à la consommation d’énergie d’une pompe à chaleur via cette formule :

Le SCOP (Coefficient de Performance Saisonnier du Système) peut-être calculé de la façon suivante :

L’efficacité saisonnière est indiquée sur l’étiquette énergétique de la pompe à chaleur. Le chiffre 250% équivaut au ratio de conversion de l’énergie primaire de l’électricité. Ainsi, il faut 2,50kW d’énergie primaire pour générer 1 kW d’électricité.

Exemple : Pompe à chaleur air/eau Buderus Logatherm WPL AR 6 kW :

Calcul fictif de la consommation d’électricité et des coûts d’électricité d’une pompe à chaleur.

Les propriétaires ne disposent généralement pas des données nécessaires pour calculer la consommation électrique d’une pompe à chaleur. La seule valeur connue est souvent la consommation de l’ancien système de chauffage.

C’est pour cela que le SCOP a été développé. Cette valeur décrit le rapport entre l’énergie utilisée par une pompe à chaleur vis-à-vis de celle fournie pour chauffer, sur un an. Cette valeur s’applique à l’ensemble de l’installation de chauffage. Ainsi elle inclut les températures demandées en moyenne, l’eau chaude sanitaire (si elle est chauffée via la pompe à chaleur), le comportement des utilisateurs et cela jusqu’aux conditions météorologiques. C’est pourquoi le SCOP est décisif pour choisir une pompe à chaleur.

Afin de donner des clés de compréhensions pratiques, prenons un cas fictif.

Ici une maison a une consommation annuelle de gaz naturel de 10 000 kWh. Celle-ci couvre les besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire pour une salle de bain et la cuisine. Étant donné que les deux pièces sont chauffées différemment, les besoins en chauffage sont différents. Dans cet exemple, supposons que 60% de la consommation électrique est utilisée pour le chauffage et 40% pour l’eau chaude sanitaire.

Pour calculer la consommation d’énergie, nous utilisons le SCOP suivant comme valeur indicative :

Type de pompe à chaleurSCOP pour le chauffageSCOP pour eau chaude
Pompe à chaleur air/eau3,82,7
Pompe à chaleur géothermique4,33,3
Pompe à chaleur eau/eau4,43,3

Consommation électrique des pompes à chaleur

En supposant une capacité de chauffage de 10 000 kWh par an, la consommation électrique suivante par pompe à chaleur s’applique:

Pour un calcul précis, demandez conseil à un installateur.

Coûts électriques pour une pompe à chaleur.

Pour calculer les coûts d’électricité d’une pompe à chaleur, Il faut multiplier la consommation totale d’électricité par an par le tarif  du fournisseur d’électricité. En moyenne le prix de l’électricité en Belgique est de 30 centimes par kWh. Néanmoins la facture d’électricité varie en fonction des différents types de pompes à chaleur. Pour une consommation de chauffage annuelle de 10 000 kWh le calcul est le suivant :

Type de pompe à chaleurConsommation électrique totaleTotal des coûts d’électricité par an
(tarif électricité: 0,30 € par kWh)
Pompe à chaleur air/eau 3 060 kWh918 €
(3 060 kWh x 0,30 €)
Pompe à chaleur géothermique 2 607 kWh782,10 €
(2 607 kWh x 0,30€)
Pompe à chaleur eau/eau 2 575 kWh772,50 €
(2 575 kWh x 0,30€)

Les valeurs pour la consommation d’électricité et de coûts d’électricité peuvent bien sûr varier en fonction du type de pompe à chaleur et du fabricant, ainsi que des conditions du fournisseur d’énergie.

Buderus propose une gamme complète des pompes à chaleur de dernières générations combinant fonctionnement efficient et faible émissions sonores. Si vous êtes intéressé par des pompes à chaleurs, nous vous conseillons de demander un devis au préalable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. birota hugues dit :

    Bonjour. Après plusieurs lectures par çi et par là je n’ai toujours pas compris s’il valait mieux chauffer son logement à partir d’une pompe à chaleur ou s’il valait mieux adopter les radiateurs électriques traditionnels.
    Qu’est-ce qui revient le moins cher? Sachant que j’habite dans les Vosges où il fait relativement froid en hiver et que le logement fait à peu près 130m2 habitable.

    1. Jean Maes dit :

      Cher monsieur Birota,
      Si votre maison est bien isolée, l’installation d’une pompe à chaleur est à privilégier.
      Effectivement leur fonctionnement est nettement moins coûteux en électricité.
      De plus, leur efficacité est maximale jusqu’à une température de -5°C.
      Ce n’est qu’en dessous qu’elles perdent un peu en efficacité et utilisent une résistance électrique (comme un radiateur électrique) afin de les aider à chauffer.
      Ainsi dans l’ensemble elles restent bien plus économiques sur l’année.

      Néanmoins, pour plus de précisions, je vous recommande de contacter nos collègues opérant sur le marché français.