Le blog de l'expertise en chauffage
04/02/2019

Comment fonctionne une pompe à chaleur au juste ?

Une pompe à chaleur tire son énergie de sources naturelles comme l’air, l’eau ou le sol. Depuis ces sources, il est possible de récupérer de la chaleur. Celle-ci est cruciale pour le fonctionnement d’une pompe à chaleur. Cette dernière transforme cette chaleur naturelle pour qu’elle arrive à la bonne température dans le système de chauffage.

Extraction de chaleur.

Il est possible d’extraire de la chaleur de différentes sources naturelles et de la convertir en différentes substances. Pour donner un exemple clair, nous partirons d’une pompe à chaleur air/eau.

En premier lieu, de l’air (en général, extérieur) est aspiré. Dans cet air se trouvent des particules thermiques contenant de la chaleur. La pompe à chaleur absorbant l’air, le liquide de refroidissement présent dans les tuyaux va se réchauffer et s’évaporer. En effet, le liquide de refroidissement arrive à ébullition à -24°C. Ceci garantit son évaporation même quand la température extérieure est plus faible, comme en hiver. Ces particules évaporées ne sont toutefois pas encore suffisamment chaudes pour mettre en marche le système de chauffage. Pour augmenter la température des particules, elles sont comprimées par un compresseur. Cette compression réduit l’espace entre les particules afin que celles-ci, en mouvement, se heurtent davantage les unes aux autres. Ce qui a pour conséquence d’entraîner une augmentation de la température.

Pilotage d’un système de chauffage.

Une fois les particules à la bonne température, celles-ci peuvent être envoyées vers le système de chauffage. Les particules délivrent alors leur chaleur dans les canalisations d’eau parcourant l’installation. Les particules d’air sont déjà fortement refroidies lorsqu’elles quittent l’installation mais elles ne sont pas encore assez froides pour être réutilisées. Pour les refroidir à nouveau, il faut dépressuriser les particules, cela au moyen d’un détendeur. Ceci a l’effet inverse du compresseur. Les particules refroidissent fortement, puis le processus de chauffage redémarre.

Presque 100 % écologique.

Un grand nombre d’experts considèrent les pompes à chaleur comme LE système énergétique de demain. Rien d’étonnant à cela : elles ne consomment pas de combustibles fossiles et sont très peu énergivores. La génération actuelle de pompes à chaleur n’en est plus à ses balbutiements. Chez Buderus, nous le remarquons aussi à la satisfaction de nos clients. Grâce à l’efficacité de nos pompes à chaleur de dernière génération, leur consommation de chauffage est réduite sans faire de concessions sur leur confort. Enfin,  ils sont ravis de ne plus avoir à payer de facture de gaz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Lefebvre dit :

    Et l’electricité est produite par une centrale à gaz. Où est la durabilité ????

    1. Jean Maes dit :

      En effet là est la limite de la durabilité. La provenance de l’énergie, qu’il s’agisse d’une chaudière gaz ou d’une pompe à chaleur, reste un problème.
      Néanmoins, cette création d’électricité est un défi auquel les gouvernements fédéraux et provinciaux doivent trouver un solution.
      Pour ce qu’il en est des professionnels du monde du chauffage, la seule option permettant d’amoindrir l’impact sur l’environnement est d’associer des panneaux solaires photovoltaïques ou thermiques à une pompe à chaleur. Ainsi, l’énergie utilisée par la PAC est verte.
      Cependant, aujourd’hui les pompes à chaleur sont les appareils les plus efficients pour la production de chauffage.