Le blog de l'expertise en chauffage
04/02/2019

Faut-il faire attention à l’étiquette énergétique d’une chaudière ?

L’étiquette énergétique est un moyen de prédire le rendement de votre chaudière. Par ailleurs, ce label tient également compte du caractère polluant ou non d’une chaudière. Ainsi, c’est un outil idéal afin de choisir le système de chauffage d’un logement.

Qu’est-ce que l’étiquette énergétique ?

Le label énergétique montre dans quelle mesure aussi bien une chaudière qu’une installation d’eau chaude sanitaire fonctionne bien. Plus la case est située haut et plus elle est verte, plus la chaudière est conforme aux normes en vigueur en Belgique et en Europe. Une chaudière affiche un score D, de couleur orange, que cela signifie-t-il ? Cela signifie qu’elle n’est pas de la meilleure qualité ou qu’elle est peu écologique.

À partir de fin septembre 2019, les scores E, F et G disparaîtront. Ainsi, les chaudières modernes sont censées obtenir un score D minimum afin d’être commercialisées en Belgique. Par ailleurs, une catégorie supérieure a été ajoutée. Celle-ci s’adresse aux systèmes de chauffage plus récents et plus écologiques, tels que les pompes à chaleur.

Types de labels.

Il est possible de rencontrer différentes formes d’étiquettes sur divers produits ménagers. Il existe principalement des labels énergétiques pour le chauffage et les équipements sanitaires. Ces derniers peuvent aussi être combinés, en fonction des possibilités de votre installation.

Certains manufacturiers comme Buderus, permettent de connecter de nombreux appareils de chauffage entre eux. Dans le cas où plusieurs pareils sont associés, votre consommation changera également et dans cette optique il est possible de recevoir un autre label énergétique. Par exemple, en associant une une chaudière à condensation à une pompe à chaleur, la consommation de la chaudière à condensation diminuera et elle deviendra donc plus économique. Une combinaison peu polluante et rentable.

Que mentionne cette étiquette énergétique ?

Une distinction est établie entre le label énergétique d’une installation de chauffage et celui d’équipements sanitaires. Cette distinction est représentée par les icônes d’un radiateur ou d’un robinet. Dans la case de gauche sont indiquées les installations pouvant être raccordées au chauffage. Il peut s’agir de panneaux solaires, d’un ballon d’eau chaude sanitaire, d’un thermostat ou d’une chaudière supplémentaire.

Ne pas oublier : les labels énergétiques mentionnent aussi les décibels !

Le caractère peu polluant et la consommation énergétique ne sont pas les seuls aspects qui sont indiqués sur une nouvelle installation de chauffage ou d’eau chaude sanitaire. En haut sont également mentionnés les décibels. Cette indication est très pertinente en fonction du lieu où l’appareil de chauffage sera installé.

Afin d’avoir une idée de comparaison : les aspirateurs modernes sont généralement sous les70 décibels. Un réfrigérateur oscille quant à lui autour des 50 décibels. La réduction du bruit fait partie des éléments essentiels sur lesquels travaillent les professionnels du chauffage.

Grâce à son pôle R&D important Buderus fait partie des constructeurs de système de chauffage les plus vertueux. Ainsi, avec son approche systémique et des efforts continus afin de réduire le bruit émis, les appareils Buderus font partie des bons élèves de l’étiquette énergie. En effet, répondre aux critères les plus strictes de l’étiquette énergétique constitue un élément crucial dans le processus de conception de leurs appareils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *